Be strong.


Derrière ce "Be strong." apposé à chaque fin de paragraphe, d'article ou de réaction, se cache bien plus qu'une phrase de conclusion. C'est un réel état d'esprit que je tente de stimuler.

Cela fait appel à une force intérieure profonde, qui ne se limite pas seulement à la simple force physique. Une envie profonde de résister, aussi bien contre les obstacles que les autres dressent devant vous, que contre les embuches que vous parsemez à vos pieds.


La force est quelque chose de complexe à maitriser. Une force exceptionnelle est retenue en nous et parfois celle-ci jaillit sans réel contrôle : énervement, malaise, stress, pleurs, dépression, PLS et point de côté … Autant de réactions à une puissance indomptée qui, si elles sont endiguées, peuvent devenir un puissant allié.

Tout comme le reste de notre corps, la force se travaille, se développe et enfin se maitrise pour s'adapter à nos besoins et nos envies. Que ce soit musculairement ou psychologiquement, l'évolution de la force dépend des impacts que vous vous infligé : une charge trop importante, un cours trop dur à réviser, un travail oppressant, une rupture, le décès d'un proche… Toutes ces situations sont difficiles à encaisser, mais une fois que vous êtes capable de comprendre, pardonner et accepter les situations, vous en sortez grandi ; comme un soldat qui survie à la guerre et qui ne craint plus la mort.


Il faut avant tout développer un état d'esprit. Il faut être dans une optique de création : quelqu'un qui fait son lit tous les matins ou se lève plus tôt va casser son confort et s'attribuer la force nécessaire pour le faire. Se faire violence (quand c'est maitriser) peut apporter beaucoup de résistance, de capacité d'adaptation et d'appréhension. Il faut cependant garder en tête le fait de lacher prise (comme expliquer dans un article précédent) pour ne pas se perdre dans des violences inutiles.

L'intégrité est une des forces majeures. Plus que la résistance à certaines oppressions et situations, l'intégrité vous forge. Elle s'articule de vos valeurs sur le long terme, vos convictions et vous guide entre les propositions pour que vous acceptiez vos choix. A travers l'intégrité, vous cessez d'être une girouette (qui change d'avis en fonction du sens du vent) et commencez à devenir vous-même. Il n'y a rien à souhaiter de mieux aux autres que de devenir eux même.


La force n'est pas une présomption. La force se dégage de nous comme une aura. Elle se ressent par notre manière de répondre, de nous défendre, de contredire. Nous installons nos positions dans les discussions, à travers nos réactions, nos participations; et chacune nous définissent. On peut apprendre beaucoup de choses de ceux qui sont forts de leur histoire, de leurs réussites, mais surtout de leurs échecs. La meilleure chose à faire, c'est d'apprendre de ce que les autres ont fait pour devenir eux même, et de se définir par sa propre expérience.

Ce qui est important ce n'est pas d'être fort, mais de se sentir fort. Nous avons tellement de mal à nous écouter, que parfois nous oublions que nous avons une voix. Et que cette vois à besoin d'exprimer son bien être ou son mal être. Être capable de se comprendre est une force indéniable. Et pour maîtriser ses capacités, il faut d'abord être témoin de se que l'on a accompli et ce qu'on souhaite accomplir.

S'écouter pour se comprendre, se chercher pour se trouver, se faire boxer et aller quand meme de l'avant.


Don't forget, be yourself.

Be strong.


  • Twitter - Cercle blanc
  • LinkedIn - White Circle
  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc

Retour en haut