Lâcher prise = surmonter l'obstacle


Nous nous accrochons tous à des choses avec lesquels on développe un lien. Quoi que ce soit, on peut identifier des phases simples et bien souvent inconsciente qui permettent de le tisser : de la surprise, de l'intérêt, de l'importance, de l'envie, de la motivation, de l'ambition, de l'épanouissement, de la réussite.

Toutes ces phases par lesquels on rêve de passer motive notre envie d'emprise. Elle nous permet de nous prouver à nous même que nous somme capable de réussir en surmontant toutes les phases d'obstacles qui se trouvent sur le chemin ; que nous avons suffisamment de force pour affronter le complexe. Mais chaque confrontation à une situation nous demande des efforts, plus ou moins éprouvant en fonction de nos capacités, et de notre résistance. Parfois, il est plus intelligent, et meme plus efficace, de lâcher prise.


La résistance, que ce soit physique ou mental, demande des efforts surhumains qui vont à l'encontre de notre confort, et nous aide à camper sur notre chemin de la réussite. Mais ce n'est clairement pas un objectif en soi. Et c'est là où est la faiblesse de la résistance. Il faut identifier 2 types de situations :

· Les situations limpides : ce sont des embuscades qui font partie d'un chemin vers la réussite clairement défini. Vous savez que votre chemin sera fait d'obstacles, qu'il faudra résister voir vous battre mais que vous aurez réussi après cette embuche. Votre objectif est alors clair : résister pour votre réussite.


· Les situations troubles : ce sont de véritables pièges que vous vous dressez vous-même. Votre égo décide de choisir cette voit parce que c'est la plus complexe et que vous avez besoin de vous prouver que vous êtes plus fort que votre peur d'échouer. Malheureusement, ces situations sont extrêmement complexes et vous couteront énormément d'efforts : vous allez perdre votre objectif de vue, ressortir avec des séquelles physique ou psychologiques qui vous auront marqué, et vous n'aurez plus le gout d'aller chercher votre réussite par la suite, par peur de repasser par l'enfer. Votre objectif est corrompu : résister pour résister.


Le lâcher prise précoce est une réelle peur de l'affrontement d'obstacle. Il faut le vaincre si l'on veut être capable de courir vers nos objectifs. Mais bien que l'a plupart n'en pense pas moins, lâcher prise n'est pas une faiblesse, au contraire, c'est une force. Si l'on est capable d'identifier le chemin dangereux et renoncer à celui-ci pour trouver une meilleure solution, le lâcher prise se définit alors d'un choix pour une meilleure opportunité. C'est alors d'autant plus efficace que de ne pas se battre pour quelque chose qui se trouve bien au-dessus de nos capacités.


C'est pour cela qu'il est extrêmement important de savoir définir ces objectifs : pour ne pas baisser les bras facilement ou bien se cramponner à quelque chose qui nous dépasse et qu'il nous sera incapable d'atteindre ou d'apprécier à sa juste valeur. Il faut être capable de connaître et chérir le processus autant que l'objectif, pour pouvoir l'atteindre sans encombre. Il suffit juste de choisir les bons chemins, et les bonnes actions. Tout le monde peut réussir.


Be strong.


  • Twitter - Cercle blanc
  • LinkedIn - White Circle
  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc

Retour en haut